Chacun retourne à ses occupations et la Côte chalonnaise continue de faire rayonner le territoire à travers le monde. Cette fois, l’aventure est finie.

Les grandes structures décoratives ont été démontées. Certaines ont pris le chemin des caves des vignerons de Saint-Véran qui accueilleront la Saint-Vincent 2018. Il reste quelques fleurs en papier crépon à travers les villages. Au caveau divin, les derniers objets Saint-Vincent 2017 ont trouvé une place de choix.

La « petite » Saint-Vincent est passée. Les Saint-Vincent de Mercurey et Saint-Martin-sous-Montaigu trônent dans au Château du Clos Vougeot. Le Saint des Chevaliers du Tastevin a pris ses quartiers au Domaine Faiveley à Mercurey. Les verres des prochains Chapitre des Chevaliers du Tastevins feront honneur à l’appellation Mercurey à travers dans le monde…

Le cours de la vie viticole reprend. L’appellation Mercurey continue son chemin sur la route de la notoriété. Les affaires se poursuivent…

Les bénévoles trient leurs souvenirs. Ils rangent leur colle, outils, ciseaux, peinture et pinceaux en attendant de s’investir dans d’autres activités.

Le Grand Chalon aussi a terminé son travail avec le comité d’organisation de la Saint-Vincent tournante. Pour clore cette aventure, le service communication a réalisé trois films sur la Saint-Vincent tournante Mercurey 2017. Ils seront diffusés via largement sur les réseaux sociaux et auprès de toutes les communautés viticoles. De quoi prolonger l’aventure et faire rayonner la Côte chalonnaise, ses vins et son territoire à travers le monde…

Et puis… Rendez-vous au Marathon de la Côte Chalonnaise 😉

Saint-Vincent tournante 2017 : le film du week-end

Saint-Vincent tournante 2017 : le film du diner de gala

Saint-Vincent tournante 2017 : le film des préparatifs

Saint-Vincent tournante 2017 : le teaser

Aller plus loin

→ Le Grand Chalon partenaire de la Saint-Vincent tournante 2017

→ Saint-Vincent dans le viseur du CIFA

→ Saint-Vincent tournante à Mercurey : le territoire gagnant

→ La Saint-Vincent tournante Mercurey 2017 : les grands moments

→ Saint-Vincent tournante : dans l’œil des photographes