Le Grand Chalon propose des actions concrètes pour les personnes qui aident au quotidien un proche en situation de dépendance ou de handicap. Echanges et partages sont au menu du « bistrot itinérant des aidants » proposé chaque mois, à Chalon et dans différentes communes du Grand Chalon.

Vendredi 17 février 2017. Il est presque 14h et les participants commencent à arriver dans cette petite salle prêtée par la mairie de Saint-Rémy. Sur la table, quelques tasses de café et de thé, des gâteaux et des chocolats. Beaucoup de femmes et un seul « aidant » venu avec son épouse en fauteuil roulant. On se salue, on discute de la météo mais très vite, on parle de soi, de cette situation si particulière de « proche aidant ». Le service santé handicap du Grand Chalon et Patricia Poirier, psychothérapeute et animatrice du groupe de paroles, ont défini les thèmes de chaque séance. Ce vendredi, c’est la communication avec l’aidé qui est au cœur de la discussion.

Ecoute et partage

Yvette évoque tout de suite ses difficultés de communication avec son mari malade  dont elle s’occupe. Ce dernier est de plus en plus sourd et refuse de se faire appareiller. « Nous avons beaucoup de mal à nous parler, cela crée des tensions et des conflits, c’est très dur à vivre au quotidien. J’ai l’impression qu’il me reproche à moi de ne pas être malade ». L’animatrice écoute, évoque la communication non verbale « Communiquer ce n’est pas que la parole, nous communiquons avec plein de choses, le regard, le sourire, les attitudes… les personnes malades ont aussi parfois du mal à accepter cette situation et leur dépendance vis-à-vis de leurs proches ». Les autres participants acquiescent et lancent quelques idées pour Yvette. « Il faudrait que cela vienne d’un tiers, du médecin par exemple qui arrive à la convaincre d’aller consulter… ».

Épuisement et culpabilité

Beaucoup des personnes présentes ce jour-là évoquent le même sentiment d’incompréhension qui s’installe entre eux et l’aidé. Difficultés de se parler, de s’écouter, sentiment d’être débordé sans pouvoir se plaindre. Une des « aidantes » confirme «  Il me dit que je n’ai pas à me plaindre, que c’est lui qui est malade ». Face à cette souffrance de ne pas pouvoir s’exprimer, la psychothérapeute donne quelques pistes : « il faut parler en tant que « JE ». Parler de soi, de ce que l’on ressent, dire : Je suis débordée, je ressens cela. L’autre ne prendra pas cela comme une critique de son état. ».

Tous aidants ?

Le vieillissement de la population laisse entendre que nous serons de plus en plus nombreux à devoir jouer le rôle d’aidant dans les années à venir. Et il y a une forte probabilité que nous devions nous occuper d’un proche, en exerçant toujours une activité professionnelle. Pour anticiper ces évolutions et trouver des solutions concrètes pour le grand nombre d’aidants sur son territoire, le Grand Chalon a décidé de proposer des solutions pratiques au quotidien et un soutien moral indispensable. Cet accompagnement se traduit par un programme varié, allant de l’apprentissage de bons gestes avec un ergothérapeute, aux ateliers bien être et relaxation, en passant par des ateliers d’expression pour gagner en estime de soi et des séances plus récréatives. Le « bistrot des aidants » est, quant à lui, accueilli un vendredi par mois par une commune du Grand Chalon, et ce, jusqu’au 9 juin pour ce 1er semestre, la prochaine programmation démarrant dès septembre 2017.

 

Les prochains bistrots itinérants gratuits sur inscription au 03 85 46 14 57.

  • Vendredi 31 mars à Châtenoy-le-Royal
  • Vendredi 7 avril à Chalon
  • Vendredi 12 mai Champforgeuil
  • Vendredi 9 juin à Givry

 

→ Les rendez-vous des proches aidants : programme du 1er semestre 2017

 

 
Annie Lombard, Vice-présidente en charge des Solidarités, de la Santé et du Handicap du Grand Chalon
 
« Le Grand Chalon, en partenariat avec l’ensemble des acteurs traitant de la question des aidants, a décidé de s’engager pour trouver des réponses concrètes et de proximité, face aux risques d’épuisement et d’isolement des proches aidants. Les  ateliers sont gratuits et dispensés par des professionnels dans plusieurs communes de l’agglomération. Nous sommes également présents à l’occasion de la Journée nationale des Aidants le 6 octobre 2017 à 14h30 à la salle des fêtes de Châtenoy-le-Royal ».