Vue aérienne de l'extension de Saônéor avec le nouveau bâtiment d'Alainé en premier plan.

Mardi 3 octobre 2017, Sébastien Martin, Président du Grand Chalon, inaugurait la première tranche des travaux de la réserve foncière de SaôneOr.

Les travaux débutés il y a 1 an, contribuent à l’attractivité de la zone. Le prolongement de la rue de l’Argentique, la création d’un carrefour entre la rue de la Vie aux Vaches et rue de l’Argentique, l’aménagement de 20 000 m2 d’espaces verts ou la création de réseaux d’eau ou de fibre optique doivent dynamiser le domaine industriel en attirant les porteurs de projet.

1er site industriel entre Paris et Lyon

Parce que c’est un secteur stratégique pour le développement économique de l’agglomération, SaôneOr bénéficie depuis plusieurs années d’un vaste plan d’investissements porté par le Grand Chalon et ses partenaires.
Aujourd’hui, l’objectif est de conforter sa place de 1er site industriel entre Paris et Lyon (500 hectares, 300 entreprises, 6 000 emplois) par l’aménagement de la réserve foncière disponible, soit environ 80 ha. La première phase d’aménagement concerne 50 ha. Elle est prévue de 2016 à 2021 avec plusieurs phases de travaux.
Elle comprend la viabilisation de 37,5 hectares pour des projets d’entreprises industrielles, logistiques et tertiaires. Le coût de l’aménagement est de près de 4 millions d’euros partagé entre le Grand Chalon, l’Etat et la Région.

Premières implantations

Les nouveaux aménagements ont déjà séduit le groupe Alainé qui vient d’achever la construction d’une plateforme logistique de 18 000 m² au sein de la réserve foncière. Sur ce même secteur, une entreprise spécialisée dans la plasturgie va investir 20 millions d’euros pour construire un bâtiment industriel et recruter 120 personnes d’ici fin 2018.
En parallèle, le Grand Chalon a pris une initiative innovante fin 2016 pour attirer des porteurs de projets. L’Agglomération a déposé un permis de construire et une autorisation d’exploiter pour une plateforme logistique de 75 000 m², sur une parcelle de 22 hectares. Un dispositif unique en France, qui permettra aux acteurs du secteur de gagner 2 ans de procédures pour leur implantation.

Un secteur en mouvement

Les aménagements en cours ou programmés sont aussi facteurs de dynamisme au sein de la réserve foncière.

Après Fluidexpert, Girondor, Armabox ou MOB ces trois dernières années, des entreprises telles que Fitech, Irelem ou ISOVER s’implantent ou s’agrandissent en profitant des terrains disponibles de la réserve.

Ces derniers mois, une quarantaine d’entreprises ont également rejoint l’Espace entreprises et profitent des ses nombreuses solutions d’hébergement et des services proposés. A proximité, d’autres projets sont en train d’émerger : Agora proposera prochainement des plateaux de bureaux en location dans l’ancien bâtiment de la direction de Kodak. La Médecine du Travail s’installera dans un nouveau bâtiment en juin 2018.

+ infos : accueilentreprises.fr