Un artisan sur un chantier réalisant des travaux de rénovation énergétique.

Le froid arrive. C’est le moment de déterminer si votre maison est bien isolée et peut-être, débuter des travaux de rénovation énergétique. Le Grand Chalon et ses partenaires vous aide à faire les bons choix !

Le Point info énergie et l’Espace Habitat Conseil du Grand Chalon proposent un petit lexique des différentes méthodes d’évaluation de la performance énergétique de l’habitat.

Le bilan thermique

Le bilan thermique est souvent proposé suite au démarchage d’un fournisseur d’énergie dans le but de vous faire changer d’énergie de chauffage. Généralement gratuit, il n’apporte qu’un ordre de grandeur des consommations énergétiques d’un logement.

  • Pour qui : les simples curieux.
  • L’avis des conseillers : Peu précis, il ne permet pas d’identifier réellement les « points faibles » du logement. Peu fiable, sans valeur réglementaire, il est à fuir s’il n’est pas gratuit. L’Espace Info-énergie propose un bilan thermique gratuit, avec des préconisations neutres et adaptées.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) :

Le DPE s’agit du diagnostic obligatoire pour toute vente, location ou création de logement neuf, mais aussi pour l’attribution de certaines subventions (dont celle de l’ANAH). Il apporte une idée de la consommation énergétique « conventionnelle » d’un logement et propose des pistes d’amélioration.

  • Pour qui : les personnes souhaitant vendre ou louer un logement, ou s’engager dans des programmes de subventions tels que l’ANAH.
  • L’avis des conseillers : Utilisé par les diagnostiqueurs immobiliers, il n’offre qu’un premier niveau d’information sur le logement à vendre ou à louer, et des préconisations très peu personnalisées.

L’audit énergétique :

L’audit énergétique est un diagnostic réglementaire réalisé selon la méthode de calcul fixée par la réglementation thermique sur l’existant. Plus précis et personnalisé que le DPE, il s’accompagne de préconisations techniques, et d’un chiffrage du gain énergétique et financier ainsi que du coût des travaux.

  • Pour qui : les personnes souhaitant avoir une vue précise de leur projet de rénovation, pour définir et prioriser les travaux à réaliser.
  • L’avis des conseillers : Souvent réalisé par les bureaux d’étude thermique, il constitue LA première étape d’un projet de rénovation. Selon les situations, on peut le compléter d’un test d’étanchéité à l’air voire d’une thermographie infrarouge. Prix : entre 700 et 1000 € environ.

La simulation thermique dynamique :

Peu utilisée par les bureaux d’études car complexe, longue à l’emploi et coûteuse, elle permet de suivre heure par heure le comportement du bâtiment et de ses occupants. Elle intègre des données plus précises sur les matériaux, les équipements, les conditions climatiques sur la durée, mais aussi l’occupation du logement.

  • Pour qui : Les personnes souhaitant construire un logement très performant et « sur mesure ».
  • L’avis des conseillers : C’est l’outil thermique le plus fin, mais son prix est à la mesure de sa précision (1500 € et plus selon la taille du logement).

Le PHPP du label Passivhaus :

Créé dans le cadre du label allemand d’éco-conception, cet outil de calcul est utilisé par les concepteurs et certificateurs. Renvoyant en France à la notion de « maison passive », il permet de valider des choix techniques pour obtenir un logement avec un très faible besoin de chaleur, une consommation énergétique minime, peu de ponts thermiques, du confort en période estivale et une forte étanchéité à l’air.

  • Pour qui : Les personnes souhaitant rénover ou construire selon le label Passivhaus.
  • L’avis des conseillers : Simple d’usage, il est d’une redoutable efficacité. Son coût est à intégrer dans la démarche globale Passivhaus (environ 10 € HT/m2 pour une maison de 150 m2).

En savoir plus sur l’Espace Info Energie

Thermo’Logis : dans les tuyaux du Grand Chalon

L’Espace Habitat Conseil du Grand Chalon lancera d’ici la fin d’année des appels à projets pour aider les propriétaires à rénover leur maison ou leur copropriété. A la clé : un audit énergétique pour les maisons individuelles et, pour les copropriétés, une thermographie et un accompagnement technique. 20 maisons construites avant 1990 et 10 copropriétés d’avant 1980 pourront bénéficier de ce dispositif.

Lancement officiel prévu le mercredi 8 novembre 2017.

En savoir plus sur Thermo’Logis