Le point sur les travaux du parc écologique et sportif de l’entrée de la ville de Chalon-sur-Saône à Saint-Rémy. Ouverture programmée au printemps 2020.

Le parc écologique et sportif d’entrée de ville prend forme du côté de Saint-Rémy. Ce jeudi 28 novembre 2019, les élus du Grand Chalon ont planté les arbres de ce cocon de verdure situé à deux pas du quartier Sucrerie-Saint-Cosme de Chalon-sur-Saône. Ce geste symbolique souligne l’avancement d’un projet de requalification de l’entrée de ville débuté en mai 2017 par la démolition de l’ancienne halle Freyssinet.

Plantation en cours

Pour le choix des espaces verts,  une approche développement durable du parc a été privilégiée s’appuyant sur les caractéristiques du lieu. Ainsi, le jardin créé sur la dalle de l’ancienne Halle Fressinet sera exposé à des conditions de fort ensoleillement et un volume de terre limité. Les plantations sont donc des espèces « exotiques » présentes dans la garrigue française. Au contraire, dans la partie du parc où les eaux pluviales seront collectées, les espèces plantées, saules et peupliers noirs, sauront s’adapter à des situations hydriques très variées. Au sud du site, dans une prairie spontanée, de petits bosquets seront créés. Au total, une centaine d’arbres seront plantés.

Bientôt équipé pour le sport

Ce parc a aussi pour vocation d’offrir des équipements sportifs répondant aux attentes des habitants, des associations de tennis et basket du Grand Chalon et des actifs situés à proximité immédiate. Sur cet espace, les sportifs pourront s’adonner au tennis padel, au basket à trois et au crossfit, trois disciplines sportives en expansion ces dernières années.

Autour, la mobilité douce au cœur du projet

A proximité, côté route, la mobilité douce est privilégiée avec la mise en valeur de l’itinéraire cyclable de bord de Saône, la création d’un parking relais de 40 places et la mise en service de la navette gratuite Quai de Saône qui desservira les secteurs de Californie au Colisée en passant par Freyssinet, Sucrerie et Port Villiers. Le montant de l’opération s’élève à 2 395  000 € HT. Les demandes de subventions sont en cours auprès de l’Etat, la Région et l’Europe – FEDER.