Le Grand Chalon, en partenariat avec Urbanis, aident les propriétaires occupants ou bailleurs à rénover leurs logements vacants de plus de 3 ans. Pour en bénéficier, il suffit de répondre aux critères du « Programme d’intérêt général contre la vacance de longue durée ». A Champforgeuil, Marine et Mathieu en ont bénéficié. Récit.

Février 2019. A Champforgeuil, Marine et Mathieu se sont lancés dans un beau projet : rénover une maison de ville et s’y installer. Pour ce jeune couple, le projet est ambitieux. La maison de leur première acquisition est en pierre, les fondations datent des années 1700 et elle a été rehaussée dans les années 70. Dans cette maison de 100m², rien n’est isolé, les menuiseries sont en bois simples vitrages, le chauffage électrique est hors d’usage et les sols sont abîmés.  Il faut tout refaire. Mais le potentiel est là. La maison a un jardin, une cave, un garage, des dépenses et surtout : « La première visite était en novembre et, dans cette maison, je m’y sentais bien » confie Marine.

Un premier pas avec Urbanis

Pour réussir leur projet, ils savent qu’ils peuvent compter sur des aides financières en faveur de la rénovation énergétique. Mais lesquelles et combien ? Après avoir passé plusieurs heures sur internet à la recherche d’informations : bonne surprise ! La maison qu’ils viennent d’acquérir est inoccupée depuis plus de 3 ans. Marine et Mathieu peuvent bénéficier du Programme d’intérêt  général  « Lutte contre la vacance de longue durée » proposé par Le Grand Chalon et le cabinet Urbanis.

Le saviez-vous ? Sur le Grand Chalon, 10 à 12% des logements sont vacants !

En entrant dans ce dispositif, ils sont accompagnés gratuitement tout au long de leur projet. « Grâce à cet accompagnement, Marine et Mathieu ont bénéficié d’une réhabilitation complète au lieu de faire des petits travaux pendant des années. » explique Ludovic du cabinet Urbanis.

Un accompagnement personnalisé tout au long du projet

Et puis tout est allé très vite. Un an s’est écoulé entre la première visite du cabinet Urbanis et la fin du chantier. Durant cette année, Ludovic du cabinet Urbanis :

  • Réalise un état des lieux techniques de l’existant
  • Conseille Marine et Mathieu vers les choix techniques les plus adaptés et aux normes en vigueur,
  • Etablis un calendrier de travaux clair et précis,
  • Accompagne le couple dans les démarches administratives pour les demandes de subventions et la vérification des devis
  • Réalise un plan de financement sécurisé.

Un plan de financement bien ficelé

De leur côté, Marine et Mathieu accueillent les artisans, écoutent leurs conseils, décident et suivent les travaux. « On a trouvé des artisans super sympas et, grâce au financement , on s’est fait plaisir sur les matériaux et la qualité de la pompe à chaleur. » Ils passent aussi du temps à peaufiner leur dossier de demande de subventions avec l’aide de Ludovic. « Heureusement que nous avons eu son expertise. Il y a des éléments que nous ne pouvions deviner et ses conseils étaient précieux pour faire aboutir les dossiers sans difficulté. ». Et les efforts paient ! (C’est le cas de dire. 😉 ) Sur les 76 752 € de travaux nécessaires pour rénover la maison, 46,2 % des travaux ont été financés par des aides.

Un an plus tard : l’emménagement

Février 2020. Marine et Mathieu habitent une jolie maison à Champforgeuil. Le avant / après est saisissant. Quant-aux économies d’énergie, elles sont très appréciables pour la planète et pour le porte-monnaie du jeune couple. Marine et Mathieu se lancent aujourd’hui dans l’aménagement des extérieurs mais… C’est une autre histoire qui fera peut-être l’objet de nouvelles demandes de subventions ? Marine confie « Le projet s’est tellement bien déroulé que çà ne nous fait pas peur de recommencer ! » Et vous ? Vous vous lancez ?

 La rénovation de Champforgeuil : avant / après

En savoir plus sur le PIG contre la vacance de longue durée 

Le PIG s’arrête en mars 2022… Profitez-en !

Rendez-vous à Urbanis
1, avenue Georges Pompidou
71100 Chalon-sur-Saône

Ou par ici

Et pour tout autre demande
Rendez-vous à l’Espace habitat Conseil du Grand Chalon