À l’Abattoir, au Conservatoire du Grand Chalon, à l’École Média Arts et dans les bars de Chalon-sur-Saône, du 7 au 9 octobre 2021 : lâchez prise avec l’univers musical de LaPéniche.

« LaPéniche est lieu sans jugement, où on peut se permettre d’être ce qu’on est vraiment. Chez nous : pas de regard de travers. Alors, venez et relâchez la soupape !» explique Sophie Bellamy, programmatrice de LaPéniche. Ces valeurs, qui font l’âme de LaPéniche, ce sont celles qui guident la programmation du festival « Dancing People don’t die ».

« … Un moment hors du temps qui permet de retrouver un peu de liberté avant le retour à la réalité, voilà ce qu’on voulait ! » Sophie Bellamy.

Osez les musiques actuelles avec le Chapelier fou et Poltergeist

Pour faire sortir de leur tanière les chalonnais, Grands chalonnais, Bourguignons et autres Franc-comtois, Sophie, Adrien et tous les autres ont mis le paquet. Poussés par le besoin de prendre un bain de foule, (presque*) comme avant, ils ont fait marcher le réseau, appelé « des vieilles et des vieux de la vieille » et offert leur scène à « la jeune garde, celle dont les projets méritent d’être découverts. » Au programme donc : de l’électro, psycho-électro, de l’électropoprock, du lyrique popisé, de l’indus… et un Chapelier fou. En bref : des sonorités qui permettent de se laisser porter loin d’une certaine réalité.

LaPéniche ose un festival par et pour les femmes

« Dancing People don’t die », c’est aussi une conférence, des expositions, des installations, un débat et un engagement fort pour les femmes du monde du spectacle. 50 % de la programmation est féminine. Des artistEs viennent s’exprimer, exposer leurs œuvres ou leurs installations. A l’Ecole Média Art du Grand Chalon, un atelier de Musique Assistée par Ordinateur (MAO) est réservé aux femmes. Côté technique, LaPéniche a privilégié l’embauche de femmes. « Mais, elles sont très peu. Nous souhaitons montrer aux jeunes filles que le monde des musiques actuelles et du spectacle vivant leur est accessible. C’est possible ! Même à la technique ! ».

« Dancing People don’t die » est donc un festival ouvert à tous, aux femmes, aux hommes et à tous ceux qui veulent souffler un peu. Une chose est sûr : le petit monde de la culture chalonnaise s’est déjà donné rendez-vous.

(* Presque : le pass sanitaire est obligatoire.)

 

Les élèves du Conservatoire du Grand Chalon sont des chanceux !

Le partenariat Conservatoire du Grand Chalon – LaPéniche permet aux élèves des classes de musiques actuelles de rencontrer et discuter avec le Chapelier fou Ensemb7e et Rien Virgule.

Poltergeist, Midgard Workers, Pitch & Laugh, Ottis Bedfield, Simon Drouhin de Super Parquet, la team ARIA 3000 (Hélène, Fanny et leur ingé son : Clément) sont des élèves ou ont été des élèves du Conservatoire du Grand Chalon soutenus et accompagnés par LaPéniche. Ils se produisent cette année au festival « Dancing People don’t die ».

A noter aussi la présence de  Julien Baratay de Super Parquet, professeurs de musiques actuelles sur Conservatoire du Grand Chalon.