La qualité de l’eau est une préoccupation majeure, aussi bien pour le gouvernement, que pour les collectivités ou les citoyens. De nombreuses actions sont menées pour préserver cette ressource et en améliorer la qualité. Depuis 2016, cela se concrétise sur le territoire notamment avec le déploiement de l’opération EPURETOX, portée par le Grand Chalon et la CCI Métropole de Bourgogne et le soutien financier de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse.

EPURETOX : diagnostiquer, conseiller, financer…

L’objectif de l’opération EPURETOX est d’aider les établissements, privés comme publics, à réduire de façon significative les substances dangereuses qu’elles rejettent dans le réseau d’assainissement. Le Grand Chalon et la CCI Métropole de Bourgogne, avec le soutien financier de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, réalisent des audits, formulent des prescriptions techniques et aident les entreprises à constituer leurs dossiers de subventions (selon les caractéristiques de l’entreprise, elles peuvent couvrir 30 à 70 % frais).

À l’issue de cet accompagnement, les entreprises se voient remettre l’un des deux documents obligatoires suivant : un arrêté d’autorisation de déversement (Article L1331-10 du code de la Santé publique) ou une attestation de non rejet d’effluents non domestiques.

2016-2021 : le bilan de l’opération EPURETOX

Depuis le lancement du projet en 2016, 270 des 560 entreprises ont été identifiées comme prioritaires sur le territoire du Grand Chalon (sur 4 000 entreprises implantées) ont été visitées. 98 arrêtés d’autorisation de déversement et 74 attestations de non-rejet ont été délivrés. L’Agence de l’Eau RMC a accordé 43 subventions, représentant 550 000 € pour un investissement total de 1 600 000 €.

Outre l’accompagnement dispensé aux entreprises, le Grand Chalon réalise régulièrement des campagnes d’analyses dans les stations d’épuration et sur le réseau pour garantir la meilleure qualité d’eau possible pour tous sur le territoire. La pollution de l’eau est majoritairement due aux activités industrielles, agricoles et domestiques mais chacun est responsable et acteur de l’amélioration de la qualité de l’eau.