Pour inciter à la création de MAM, le Grand Chalon propose aux assistant(e)s maternel(le)s du territoire de tester leur projet en conditions réelles, tout en étant accompagnés par des professionnels. Explications.

Connaissez-vous la MAM ? Ce lieu – appartement ou maison – permet à  plusieurs assistant(e)s maternel(le)s de se regrouper pour garder les enfants dont ils ont la charge. C’est un mode de garde qui allie les avantages d’un accueil individuel par un assistant(e) maternel(le) et les atouts du collectif : les enfants côtoient d’autres enfants et d’autres adultes dans un espace sécurisé. Les MAM sont très appréciées par les parents mais aussi par les professionnel(le)s car elles permettent d’accueillir des enfants en dehors de leur domicile aux côtés d’autres collègues.

Assistant(e) maternel(le) : une profession à valoriser

Comme au plan national, le nombre de ces professionnel(le)s baisse depuis plusieurs années sur territoire du Grand Chalon. Le nombre d’assistant(e)s maternel(le)s  agréés est ainsi passé de 950 en 2014, à 665 en 2021 soit une diminution de 30% en 7 ans. Les études font apparaître un départ important en retraite des assistants maternels qui n’est pas compensé par un afflux de nouveaux candidats vers ce métier.

Manque de reconnaissance, de valorisation, isolement, préférence des parents pour les crèches … Le métier souffre d’une mauvaise image et n’attire plus assez de candidats. Les Maisons d’Assistants Maternels apparaissent donc comme une alternative intéressante pour les professionnel(le)s et les familles. Ce sont des modes d’accueil collectif permettant aux assistant(e)s maternel(le)s de travailler avec des collègues dans un lieu dédié à l’accueil de l’enfant. Sur le Grand Chalon,  les MAM sont globalement très utilisées par les parents, et sont au nombre de 6 (Chalon sur Saône, Varennes-le-Grand et Saint-Léger-sur-Dheune), ce qui paraît peu au regard d’autres agglomérations comme Mâcon qui en compte plus de 20.  Il était donc important pour les élus du Grand Chalon de proposer un projet qui vienne en soutien à cette profession, et qui contribue à maintenir sur le territoire une offre d’accueil variée.

L’incubateur de MAM : une innovation du Grand Chalon

La création d’une MAM peut soulever certaines complexités administratives et juridiques qui freinent les initiatives. Aussi, le Grand Chalon a-t-il choisi de se doter d’un outil innovant et inédit en France : un incubateur de Maisons d’Assistant(e)s Maternel(le)s.
Implanté sur l’ex crèche des Myosotis à Chalon-sur-Saône qui dispose déjà de tout le matériel nécessaire, cet incubateur permettra à des assistant(e)s maternel(le)s souhaitant créer leur propre MAM de tester leur projet en conditions réelles. Ils pourront aussi bénéficier d’un accompagnement spécifique réalisé par les animateurs des relais petite Enfance formés sur les questions liées à l’accompagnement administratif, financier, comptable et pédagogique des MAM.


 

Un accompagnement sur-mesure

Concrètement,  l’incubateur concernera 3 à 4 assistant(e)s maternel(le)s désireux de monter un projet commun de MAM. Ces derniers s’engageront au minimum 3 mois, avec une présence effective d’une semaine par mois. Cet engagement pourra se renouveler jusqu’à 3 mois supplémentaires.

A sein de l’incubateur, les assistant(e)s maternel(le)s auront accès à l’intégralité de l’équipement permettant l’accueil de l’enfant : meubles à langer, jouets, mobilier adapté, lits, produits d’entretien.

Le rôle de l’animateur de RPE sera de les aider, de les accompagner et de les soutenir dans toutes les démarches à venir : élaboration des documents administratifs, rédaction des différents projets d’accueil, soutien pédagogique, aménagement de l’espace, outils de communication, montage financier, recherche de subvention, recherche de locaux… L’accompagnement permettra également aux assistants maternels de mieux appréhender le travail en équipe.

 

Pour se renseigner : Direction de la Petite enfance au 03 85 93 85 27 et laetitia.sagot@legrandchalon.fr.