Vitrine pour les arts de la rue ou pour le territoire ? Qu’apporte Chalon dans la rue à tous les « acteurs » du festival ?

Cinq jours, plus de 1000 spectacles et puis s’en va… Cela fait 31 ans que Chalon dans la rue s’empare de la ville à la fin juillet. 31 ans que le Festival Transnational des Artistes de Rue fait réagir chalonnais, festivaliers et professionnels des arts de la rue. Et 31 ans qu’il s’impose comme un atout pour renforcer l’attractivité du territoire. Sa notoriété est incontestée.

Chalon dans la rue référence pour les arts de la rue

Chaque année à Chalon dans la rue, plus de 150 compagnies venues de France, Belgique, Espagne, Italie, Suisse, etc… s’expriment à travers la ville. Elles viennent tenter leur chance dans ce festival référence avec l’espoir d’être vues et… reconnues. Ainsi, 1200 professionnels s’installent à Chalon-sur-Saône le temps du festival pour repérer, se renseigner, se rencontrer… réseauter et travailler. Ils testent, apprécient les réactions ou entendent les critiques, jaugent, jugent, s’améliorent, se dépassent. Ce qu’ils apprécient à Chalon dans la rue, c’est l’imposant public. 200 000 spectateurs. Venus d’ici, d’ailleurs et de lointaines contrées, ils sont jeunes moins jeunes, aguerris, novices… #représentatifs. Ils marchent (beaucoup), regardent, passent, pleurent, rient, réagissent, aiment, détestent, rêvent, partagent…

Un territoire riche de son festival

Alors, on ne peut pas le nier : pendant Chalon dans la rue, le calme de la cité est un peu chamboulé… Mais, cette foule d’acteurs et de spectateurs fait vivre le festival. Elle est aussi une formidable opportunité pour le territoire. Pendant 5 jours, chambres d’hôtes, gîtes, hôtel, restaurants, terrasses affichent complets. Les festivaliers les plus gourmets dégustent la gastronomie bourguignonne et les vins de la Côte chalonnaise… Tous au détour des ruelles ont pu découvrir une partie des richesses du patrimoine local. Venus au départ pour les spectacles, peut-être reviendront-ils approfondir leur découverte de la ville et de ses environs ?

Vu de là-bas

Enfin, autres « acteurs » du festival Chalon dans la rue : la presse. A l’occasion du festival, des dizaines de journalistes de la presse nationale font le déplacement à Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire (Lointaine contrée vue de Paris 🙂 ). Aux côtés des médias locaux, France Inter, Télérama, BFM TV, Aujourd’hui en France, Le Parisien, France 3 se font l’écho de cet événement majeur des arts de la rue. Au-delà des images de spectacles, ils montrent un peu les richesses de notre joli territoire. Autant de « Vu à la télé » et de « Vu au festival » qui donnent envie de voir et de partager.

 

→ Revivez Chalon dans la rue 2017 en images sur la page Facebook de l’Abattoir.
→ www.chalondanslarue.com